Qui sommes nous

RBS est une radio FM qui émet sur Strasbourg et environs. Il s'agit d'une radio libre et non commerciale.

Un peu d'histoire

D'abord radio pirate (dès 1979), RBS obtient sa première autorisation officielle d'émettre en 1982. Ce qui fait de cette station l'une des plus ancienne radio de la région, et même de France. La petite histoire raconte que le nom Radio Bienvenue Strasbourg vient de la Saint Bienvenue, le 30 octobre, jour officiel de la création de l'association. Le nom correspondant parfaitement à la philosophie première de la station qui offre une tribune aux résidents étrangers de Strasbourg.

Aujourd'hui encore, une large place est accordée aux communautés étrangères sur nos ondes. Ainsi, chaque dimanche, Espagnols, Maghrébins, Portugais, Turcs, Laosien, Azéries, Mexicains, Antillais, Africains, ... assurent un rendez-vous incontournable et unique visant à informer nos auditeurs étrangers.

Mais la ligne rédactionnelle et musicale de la radio ne se limite pas aux cultures étrangères. Depuis le début des années 90, RBS est aussi précurseur dans le domaine des cultures dites émergentes. Cultures urbaines, arts de rue, musique du ghetto, etc, autant de noms pour qualifier notre sensibilité profondément ancrée dans la rue : musiques black (hip-hop, soul, funk, ...), elektro (house, ...) et racines (world, ...) composent l'ossature de la programmation musicale actuelle de la radio.

A cela s'ajoute une nouvelle façon d'envisager l'information. Moins sclérosée que sur les autres médias, l'information sur RBS se présente dans un "im-media" tout au long de la journée, sans journaliste mais pas sans avis. De nombreuses émissions de type talk-show proposent également un contenu rédactionnel précis, sur différentes thématiques proches des sensibilités de la radio. RBS se présente définitivement comme une radio d'information sociale de proximité et la musique diffusée est elle aussi, par certains aspects, vecteur de cette communication sociale de proximité.

La ligne musicale de la radio

L’axe de Radio Bienvenue Strasbourg est triple : les musiques dites « black » (hip-hop, R’n’B, soul, funk, …), les musiques électroniques (house, techno, transe…) et les musiques racines (world, communautaires, ...) représentent la majeure partie du temps d’antenne.

Ces musiques sont comprises comme vecteur de communication sociale de proximité.

La sous-programmation, voire dans certains cas, le boycottedes titres black et electro par les radios du secteur marchand, jugés insuffisamment  fédérateurs, conduit à la mise à l’écart de nombreux artistes.

Diffuser ces musiques exigeantes, c’est populariser en même temps les cultures émergeantes. Les artistes locaux trouvent ainsi un terrain d’expression privilégié, et grâce à cette diffusion qui leur est interdite sur les autres médias, parviennent à répondre à l’attente d’un public spécifique.